[Aller au menu]

Alimentation saine, raisonnée et durable

 

Chouchouter son alimentation, c’est chouchouter sa santé et la planète !

Depuis plusieurs années, l’agriculture intensive et à grande échelle, ainsi que l’industrie agroalimentaire, témoignent de nombreuses dérives. Des taux de sucres, graisses et sels bien au-delà des taux préconisés. Des fruits et légumes cultivés aux pesticides et standardisés pour ne retenir que quelques variétés. Des animaux élevés hors sol et abattus dans des conditions de bien-être inexistantes. Des herbivores nourris grâce à des farines animales. Des polluants rejetés dans la mer, les rivières, ou infiltrés dans les nappes phréatiques. Des poissons empoisonnés au mercure et autres polluants. Pour la grande majorité, tout cela finit dans nos assiettes et dans nos estomacs…

L’alimentation à grande échelle est devenue une vraie question de santé publique, et il est primordial pour le consommateur de se tourner vers des habitudes de consommation alternatives.
Autant que possible, préférez :

 -          les produits de saison pour leur richesse gustative et nutritionnelle

Barnabé vous présente le calendrier des Fruits & Légumes de saison

 -          les produits biologiques ne contenant aucun résidu chimique, respectueux de l’environnement, reposant sur des pratiques naturelles et soutenant la diversité biologique. En effet, il existe de nombreuses variétés de chaque fruit et chaque légume, bien plus riches gustativement et nutritionnellement que les produits standardisés. Les produits biologiques reposent sur le rythme des saisons et des pratiques naturelles, sans utilisation de produits chimiques.  Le coût peut être un peu plus élevé du fait de contraintes agricoles, du travail engagé par le producteur et d'un marché encore peu favorable. Cependant, la consommation de produits bio en France est en hausse et les surfaces agricoles biologiques sont vouées à augmenter. La santé et la qualité n'ont pas de prix !

Plus d'infos sur l'agriculture biologique en France
Plus d'infos sur les habitudes de consommation du bio

http://www.agencebio.org/la-bio-en-france

 -          les produits écologiques plus respectueux de l’environnement et plus éthiques dans leur procédé de fabrication, d’utilisation ou de destruction (ex : produits non testés sur les animaux, produit 100% biodégradable, fabriqué à partir de matériaux recyclés)

 -          les produits issus du commerce équitable afin de soutenir les petits producteurs de l’autre bout du monde, qui œuvrent, face aux géants de l’industrie agroalimentaire, pour cultiver des produits de qualité et défendre des traditions ancestrales. Même si l’achat de ces produits nécessite un transport de longue distance, il participe à une économie plus solidaire

 -          les produits locaux en circuits courts en fonction de l’offre disponible. L’échelle locale peut-être définie comme à 5 km de chez soi tout comme à l’échelle régionale, en fonction des spécialités et des produits disponibles. La vente directe chez le producteur, ou via des réseaux de producteurs comme les AMAP, deviennent des solutions intéressantes pour un contact direct producteur-consommateur, un soutien au maintien agricole local et des prix réduits par la baisse des intermédiaires. 
Dans tous les cas, les produits locaux ne traversent pas la planète pour arriver dans notre assiette. Le transport a donc émis moins de gaz à effet de serre participant au changement climatique. La répercussion du coût du transport sur le prix du produit en est donc ausi moins élevée !

 -          les produits maison en préparant vous-mêmes vos coulis de tomates, confitures, compotes… ! Plus économiques et bien meilleurs, si les produits utilisés sont de qualité.

En retrouvant de bonnes habitudes alimentaires, il devient plus simple de trouver un équilibre financier tout en consommant des produits de qualité. Par exemple, la viande, qui reste le produit le plus coûteux et ayant un fort impact sur l’environnement*, n’est, selon les professionnels de santé, pas conseillée à tous les repas**. Elle peut être remplacée par exemple par des céréales et protéines végétales. Autre exemple, quelques pommes vous permettent de réaliser rapidement une compote de pommes moins sucrée et plus économique.

 *Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), l'élevage serait à l'origine de 18% des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines (davantage que les transports), de 8% de la consommation mondiale d'eau (il faut entre 20 000 et 100 000 litres d'eau pour produire un kg de bœuf) et 37% du méthane (gaz à effet de serre 21 fois plus "réchauffant" que le CO2).

 **Les Français sont de gros mangeurs de viande, ils en consomment quasi quotidiennement. Sa consommation a triplé en un siècle passant de près de 30 kg par habitant et par an au début du XXe siècle à quasiment 100 kg en 2008, note le tout récent rapport sur "Les Chiffres de la consommation responsable" du site Mes courses pour la planète. Et seulement 2 à 3% de la population française se déclare végétarienne (contre 9% en Grande-Bretagne et 8% en Allemagne)."

Zoom sur les alternatives à Bruges

  • L'AMAP de Bruges

L’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) fonctionne en créant un lien direct entre plusieurs agriculteurs et des consommateurs qui s'engagent à acheter par avance, sur une période annuelle, la production à un prix équitable. Au-delà d’un simple lieu de consommation, l’adhésion à l’AMAP suppose un engagement mutuel entre producteurs et consom’acteurs.

A compter du 2 septembre 2013, les distributions auront lieu à la salle du Tasta à Bruges, place des fusillés, chaque lundi, de 18h30 à 19h30.

Informations sur les producteurs, les contrats et contact : www.amap-brugeslebouscat.fr

Charte des AMAP : www.amap-aquitaine.org

  • Le MIAM de Bruges

Le MIAM (Mouvement informel pour l’aide aux maraîchers), créé en 2008, est un groupement de consommateurs s’engageant à acheter un panier hebdomadaire, au producteur brugeais Philippe Laville, maraîcher sur le parc des Jalles. Tout au long de l’année, sous forme de panier plein ou demi-panier, les abonnés consomment chaque semaine des produits locaux et de saison.

Informations et contact : M. Laville, 06.08.70.18.84.

+ d'info sur les circuits courts et de proximité en Gironde

 

Les écomatismes sur les circuits courts

La liste des AMAP de Gironde

Les marchés de producteurs en Gironde

Bienvenue à la ferme

Producteurs bio en Aquitaine

Et vous que faites-vous dans ce domaine ?

Je partage mon astuce ou mon conseil !
Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).