Quartier Terrefort

La ville de Bruges engage une importante opération d’aménagement afin de revitaliser le quartier Terrefort qui constitue une entrée majeure de la ville.
Cette opération d’aménagement urbain sera accompagnée d’une concertation publique afin d’associer les habitants à la définition du programme.

LE QUARTIER TERREFORT AUJOUR'HUI

Situé entre le centre-ville de Bruges et la rocade (sortie 6), le quartier Terrefort est scindé par l’avenue éponyme et se partage entre une zone d’habitats collectifs et de maisons individuelles au sud et au nord entre un pôle médical majeur de l’agglomération (Polyclinique Jean Vilar) et un pôle d’enseignement professionnel accueillant près de 900 étudiants (CFAP UINM). Cette entrée de ville, également desservie par la voie ferrée et le tram, est une importante zone de transit avec des flux denses de circulation et des difficultés de stationnement. Sans identité affirmée, elle laisse apparaître de nombreuses zones en friches après l’abandon d’activités et la mutation progressive de fonciers économiques ainsi qu’une absence totale d’activités commerciales malgré le nombre important de personnes le traversant, y travaillant ou y résidant.

L'AMBITION DE LA VILLE :

  • Revitaliser et redynamiser l'entrée de Ville
  • Fluidifier la circulation
  • Favoriser les mobilités douces
  • Végétaliser les espaces publics
  • Créer une ambiance urbaine autour de la gare
  • Améliorer la connexion avec le centre ville

Des projets à des stades divers d’avancement

L’opération d’aménagement du quartier Terrefort concerne 5 zones et l’ensemble des espaces publics pour lesquelles l’état d’avancement des projets sont à des stades différents.  
3 ilots sont aménagés ou en cours de réalisation :
• Ilot 1 : cette zone a fait l’objet d’un appel à projet lancé par la métropole en 2019 (AIRE2). Le lauréat a été désigné (société DEMATHIEU-BARD) et les études sont en cours. L’aménagement consiste en la construction d’un laboratoire, d’activités de formation, d’un restaurant-inter-entreprises et de bureaux.
• Ilot 2 : cet espace a été aménagé en 2019, avec la construction d’un Centre d’imagerie et pôle orthopédique venant compléter l’offre médicale du secteur.
• Ilot 5 : un permis de construire a été déposé (Pitch-Tagerim-Mésolia ) pour un projet qui répond aux besoins du territoire notamment en termes de typologie de logements. Il prévoit la réalisation de 347 logements (une résidence étudiantes/foyer jeunes travailleurs, des logements sociaux et logements privés), de commerces et services.
• Les autres zones (ilot 3 et 4) restent à aménager. Aucun programme n’est défini à ce jour (seule des orientations ont été données : pour l’ilot 3 l’installation de commerces et d’une zone de stationnement, pour l’ilot 4 des logements)

Quel que soit l’état d’avancement des projets, c’est l’ensemble de la requalification de l’espace public qui reste à définir. Les principaux aménagements concerneront notamment le parvis de la gare, la gestion des transitions urbaines entre le quartier et le reste de la ville, la sécurisation de la circulation et l’intégration des différents modes de transports ou le traitement des espaces verts.

Une concertation pour une vision partagée du territoire

Brigitte Terraza, Maire de la Ville, et les élus du Conseil Municipal ont pour ambition, à l’occasion de ce nouveau mandat, de faire de Bruges une ville citoyenne, qui fait vivre la démocratie. Ils souhaitent ainsi associer la population, dans une volonté de dialogue, d’écoute, de partage. La démarche de concertation mise en place quartier Terrefort viendra nourrir et enrichir le programme d’actions en intégrant les besoins et les attentes de la population.

La concertation lancée à la rentrée sera ouverte à tous. Elle concernera aussi bien ceux qui vivent le territoire parce qu’ils y habitent, y travaillent, y étudient ou parce qu’ils y trouvent des services, ceux qui ne font que le traverser, mais aussi tous les brugeais ou les futurs habitants de ce quartier en devenir. Les modalités pratiques de cette concertation seront précisées lors d’une conférence de presse à la rentrée.

Les ojectifs de la concertation :

> Informer, pour permettre une meilleure compréhension du programme
> Mieux comprendre les usages du territoire
> Mieux appréhender les mobilités
> Identifier les attentes concernant les espaces publics, les espaces verts et les aménagements paysagers

POUR EN SAVOIR PLUS